Bienvenue sur notre site…
Panier 0

Journée Internationale du Sommeil

La Journée du Sommeil : qu’est-ce que c’est ?

Chaque année, le 17 Mars, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance organise la Journée du Sommeil, une initiative qui milite pour des nuits réparatrices !

 

La qualité de notre sommeil est un élément déterminant pour notre santé et notre bien-être. Pourtant, selon une étude menée par l’INSV en 2015, 73 % des français estiment mal dormir, 16 % souffriraient d’insomnie, et 17 % de troubles du rythme du sommeil. L’INSV propose donc depuis 2004 une journée dédiée au sommeil, avec un triple objectif : sensibiliser le public, favoriser le dépistage d’éventuels problèmes de sommeil mais aussi poursuivre la reconnaissance des troubles du sommeil comme un élément de santé publique.

 

Lors de cette journée dédiée, les centres du sommeil et les structures spécialisées de chaque région ouvrent leurs portes pour accueillir le public autour de conférences et d’animations : mini consultations, séances de sophrologie, ateliers de sensibilisation aux enjeux du sommeil, sieste flash, conférences de médecins.

 

Le but est de sensibiliser le grand public à l’importance du temps de sommeil, et donc de l’hygiène de vie liée, pour garantir sa qualité. Mais cette journée est aussi un bon moyen d’aider ceux qui souffrent de troubles du sommeil en favorisant leur dépistage et en leur apportant des solutions.


Des spécialistes en profitent ainsi pour mettre en avant l’intérêt de la médecine douce au travers d’ateliers de réflexologie plantaire, de sophrologie, de relaxation, de Qi Gong et même d’hypnose.

 

Chaque année, la journée du sommeil est aussi l’occasion d’une grande enquête publique sur un thème ciblé. Cela permet d’analyser en profondeur les habitudes de sommeil des Français et d’améliorer la prévention des troubles qui y sont liés. En 2017, les équipes de la Journée du Sommeil s’étaient intéressés au thème « Dormir seul ou pas : quel impact sur le sommeil ? ».

 

Principalement ciblée sur le sommeil des adultes en couple, cette étude a aussi réservé un chapitre au co-dodo, ou la présence d’un enfant dans la chambre des parents. On apprend ainsi que 25% des français dorment régulièrement ou occasionnellement avec leur enfant dans leur chambre. La principale raison de cette cohabitation nocturne ? Dans 59% des cas, cette décision a été motivée par les pleurs de l’enfant ou par la demande de celui-ci. Or, les adultes dans cette situation affirment, pour 45% d’entre eux, que cela a des conséquences négatives sur leur sommeil. D'abord en raison des réveils nocturnes, mais aussi à cause des difficultés d’endormissement. Le "co-sleeping" avec un enfant altère donc à la fois la durée et la qualité du sommeil de l’adulte.

 

Suite à cette étude, l’INSV conseille donc « de ne pas dormir avec son enfant, pour préserver le sommeil de chacun. Dès que le bébé n’est plus allaité, ou quand il commence à faire ses nuits, il faut progressivement l’amener à dormir seul dans sa chambre.

Petit à petit, il doit réaliser qu’il peut se réveiller et se rendormir tout seul. » Pour aider les parents à comprendre les habitudes de sommeil de leur tout petit et leur permettre d’être réguliers dans les horaires de coucher, l’INSV a édité un agenda du sommeil que vous pourrez remplir chaque jour.

 

Un site web dédié (http://villagesommeil.org) à cette journée du sommeil a été mis en place, avec de nombreux conseils d’experts, des vidéos explicatives, des fichiers téléchargeables sur le sommeil des enfants et celui des adultes. Une vraie mine d’informations !

Conseils Coucher Déficite de sommeil Endormissement Institut National du Sommeil et de la Vigilance INSV Qualité du sommeil Rythme Rythme de sommeil Sommeil YAKOLO®



Article précédent Article suivant